Le projet

Initié par le romancier genevois d’origine camerounaise Max Lobe, le projet GenevAfrica a pour but de promouvoir un échange littéraire entre des auteurs suisses romands et leurs confrères africains, et par ce biais entre le Salon du livre de Genève et les différents salons du livre africains. À chaque édition, deux auteurs de chaque pays sont choisis.

La première édition de GenevAfrica, Genève-Kinshasa, s’est effectuée en partenariat avec l’ambassade suisse à Kinshasa et l’Institut Français (IFK) qui a organisé la Fête du livre de Kinshasa 2020, à laquelle ont participé Anne-Sophie Subilia et Lolvé Tillmanns, ainsi que Miss M. Bangala et Richard Ali A. Mutu.

La deuxième édition du projet, Genève-Ouidah 2022, aura pour destination le Bénin.

Les auteurs choisis sont, côté suisse, Marion Emonot et Fabian Menor, et côté béninois, Jérôme Tossavi et Djamile Mama Gao.

Leur échange a débuté par une correspondance épistolaire par binôme, sous forme de courriels. Il se poursuivra par des rencontres entre les 4 auteurs, tout d’abord à Ouidah en janvier 2022, à l’occasion de la fête du Vodoun, puis à Genève lors du Salon du Livre qui se tiendra fin avril. Ces rencontres leur permettront de découvrir leurs lieux de vie et d’écriture respectifs, afin de mieux comprendre leurs univers et leurs voix singulières. Enfin, la publication de la correspondance épistolaire entre les auteur(e)s suisses et africains matérialisera la teneur de ce projet, et sera une excellente occasion d’assurer notamment la promotion des littératures suisses en Afrique et des littératures béninoises en Europe.

Lolvé Tillmans, Missy M. Bangala, Max Lobe, Anne-Sophie Subilia et Richard Ali Mutu à la Fête du livre de Kinshasa 2020