Catégories
Édition 2022 - Ouidah

Genève – Ouidah 2022 : Les auteurs

Marion Emonot

© Sandra Pointet

Marion Emonot est une journaliste politique et romancière franco-suisse, spécialiste des médias sociaux. Journaliste depuis 2003, elle travaille pour des grands titres de la place suisse romande et hexagonale.

Elle publie en 2019 aux éditions Slatkine son premier roman, 376 jours de prison pour rien, basé sur une histoire vraie. Son second roman, Ressuscité, paru en avril 2021, est aussi inspiré de l’histoire vraie d’une famille afghane ayant égaré leur enfant sur la route migratoire. Il a reçu le prix littéraire Gonet.

Jérôme Tossavi

Jérôme Tossavi © DR

Jérôme-Michel Tossavi est né au Bénin en 1986. Il est détenteur d’une maitrise classique en Sciences Humaines, option Lettres Modernes à l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) et d’un Certificat de compétence en techniques de gestion documentaire délivré par l’Université Paris Ouest Nanterre La défense (Paris). Actuellement, il exerce en tant que documentaliste médiathécaire à l’Institut Français du Bénin.

Porteur de projets liés aux livres et à la lecture publique, Jérôme-Michel Tossavi créa en 2016 l’Association Mignon-Tourbillon avec laquelle il organise et dirige le premier festival de poésie en Afrique de l’Ouest qu’il a intitulé NUIT POÉTIQUE et le premier prix d’excellence littéraire en milieu scolaire dénommé « Prix Challenge les Amis du Livre ». Bénéficiaire de plusieurs résidences d’écriture en Afrique, Jérôme-Michel Tossavi a représenté son pays à la résidence des poètes organisée par OSIWA sur l’Île de Gorée (Sénégal) en 2014 et était présent sur les chantiers Univers des Mots en Guinée Conakry en août 2018 avec son projet d’écriture Démocratie chez les grenouilles. Cette pièce qui est une fable animalière, fait partie de la sélection du Prix RFI Théâtre 2019.

Lauréat du prix international de la poésie « Léopold Sédar Senghor », Jérôme-Michel Tossavi est un auteur, poète et dramaturge qui focalise ses écrits sur la quête de l’être et sur les libertés individuelles et collectives avec une incursion sur l’Afrique politiquement malade.

Djamile Mama Gao

© Cécile Quenum

Togolais et Malien par ascendance, Djamile Mama Gao, est originaire du village de Sori au Bénin. Après des études au Prytanée Militaire de Bembèrèkè et une formation journalistique, il est aujourd’hui slameur, écrivain, journaliste/entrepreneur culturel.

Artiste protéiforme, à la singularité poétique, son approche à l’art s’appuie et se saisit de plusieurs médiums créatifs (écriture, oralité, arts visuels). Ainsi il déploie son travail sous le prisme de l’autodétermination et de l’accomplissement du soi, de la réinvention des normalités absolues, de l’ouverture à l’autre, de l’érotisme, de la repossession du corps comme de l’intimité, du féminisme, de la condition des personnes vivant avec l’albinisme, et de la redéfinition de la notion d’identités (africaine, humaine) selon une perception aussi bien plurielle que personnelle.

Fabian Menor

© Céline Michel

Né en 1997 à Genève, Fabian Menor réalise des strips mensuels pour le journal Le Lancéen dès l’âge de 14 ans. Déjà détenteur d’un diplôme de graphiste au CFP Arts (Genève), il termine en juin 2019 sa formation à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration (Genève).

Illustrateur en début de carrière, il compte déjà une participation à une exposition à son actif. En 2018, il a contribué à la manifestation culturelle « Le temps de l’excellence » au Crédit Suisse de la Place Bel Air en réalisant une bande dessinée à cet effet, Le rendez-vous d’Excellence.

Élise est sa première BD publiée.